Rythme circadien et inflammasome, troubles de l’humeur, burn-out…

Thomas Girard a publié un article intitulé « Rythme circadien et inflammasome » (Pour la Science, Juin 2018).

Ces termes peuvent ne pas vous parler, mais il y est question de l’immunité, des réactions inflammatoires et de leur lien avec le moment de la journée. Des études ont montré que le rythme circadien permet des périodes de récupération pendant le sommeil, diminuant par exemple des processus inflammatoires. Des recherches s’intéressent aussi à l’inversion du rythme veille-sommeil et ses conséquences sur les processus inflammatoires et les risques inhérents.

Il apparaît que la perte du rythme fondamental de l’alternance veille-sommeil, au maximum sous forme de « désynchronisation » est à l’origine de troubles cognitifs, de l’humeur, de burn-out.

La relance propose un travail à une période clef qui est celle de la sortie du sommeil, permettant d’apporter des bénéfices en terme de prévention de maladies quand on travaille sur ses rythmes, son sommeil

article Thomas Girard inflammasome

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *