Burn-out des médecins français, suite

Près de la moitié des médecins ont dit avoir des symptômes de burn-out et/ou de dépression (ils étaient 30% en 2016). Le burn-out contribue à la dépression dans plus de 8 cas sur 10.

Les répercussions sont sévères ou très sévères chez 1/4 d’entre eux.

La définition du burn-out proposée dans le questionnaire était la suivante: « Sentiment d’épuisement physique, émotionnel ou mental, de frustration et de cynisme par rapport à son travail, et le fait d’avoir des doutes sur ses compétences et la valeur de son métier ».

Chez plus d’un médecin sur deux, le burn-out existe depuis plus d’un an.

En dehors des mesures professionnelles qu’ils souhaiteraient afin de limiter le burn-out, environ 20% des médecins souhaitent un soutien. Pour 40%, ce soutien peut être apporté par un/une psychologue, thérapeute, conseiller/coach.

« Burnout: des médecins français témoignent » – Medscape – 23 janvier 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *